Holizen

Kapha & Ayurvéda

5 conseils printaniers

Printemps, saison de renouveau, de régénération et d’épanouissement!
La lumière du soleil et la chaleur sont de retour après une trop longue période passée à l’intérieur. Nous ressentons souvent une profonde envie de nous débarrasser des objets dont on ne se sert plus et de se créer un nouvel environnement. L’Ayurvéda offre un grand étalage d’outils sous la forme de désintoxication douce et des astuces faciles pour perdre du poids.

Selon l’Ayurvéda, une saison qui est humide, fraîche, dense, lente est une saison Kapha. Au printemps rééquilibrer Kapha est important car ce dernier s’accumule durant l’hiver, source de maladies (rhumes des foins, allergies, toux…) une fois le printemps. Un mode de vie sédentaire ou une alimentation riche peuvent amener un désordre kapha, comme la lenteur dans l’esprit, du corps et un gain de poids. Les impuretés dans le corps commencent à liquéfier, à s’écouler, saison de rhumes et des refroidissements chez certaines personnes, pour d’autres, c’est un effet de fatigue, d’engorgement.

Le printemps est la meilleure saison pour nettoyer les émonctoires du corps.

Les 5 conseils printaniers de Neelam

1. Alimentation
Pour le printemps, en médecine Ayurvédique on recommande d’inclure des aliments et des herbes au goût amer (endives, pissenlit, karela, fenugrec, neem…), au goût piquant (gingembre, oignon, ail, cayenne…) et des aliments astringents (du vert comme des épinards, des asperges, variétés de haricots frais ou secs). Les aliments amers enlèvent les rages de sucre, le piquant améliore la digestion, la circulation et le métabolisme. L’astringent ouvre les émonctoires (élimination), dégageant l’excès de mucus et hydrate le corps.

Kapha, qui est aggravé par les aliments aigres, salés et sucrés, ce qui provoque une rétention d’eau à cette période de l’année. Tout comme avec le régime ayurvédique d’hiver, éviter les aliments crus et froids et opter pour des plats chauds, des repas légèrement cuits (sauté, vapeur). Éviter le blé en le remplaçant des grains réduisant Kapha comme le quinoa, le millet et l’orge.

2. Mode de vie – se réveiller avec les oiseaux
L’Ayurvéda suggère de se lever avant 6 h 00 le matin pour ressentir l’énergie tout au cours de la journée. Le jeûne au printemps est pratiqué par de nombreuses cultures amérindiennes, car il aide à purifier le sang après un long hiver suite à une alimentation plus riche et plus lourde.

Généralement pendant les périodes de jeûne ou de nettoyage, l’Ayurvéda suggère des plats simple;

  • Le Khichari, mélange de légumineuses, de riz, de légumes et d’épices douces, un plat qui rééquilibre les 3 doshas.
  • La soupe moong fait de haricot mungo ou ambérique verte dit aussi soja vert. Une recette ayurvédique des plus saines, vitaminées et protéinées qui équilibre les trois doshas, augmente le Prana, ré-énergise le corps et favorise un bon sommeil.

On pourrait aussi choisir une méthode adaptée à notre dosha sur les conseils d’un praticien ayurvédique.

3. Exercice et pratique du Yoga
Un des meilleurs moyens de contrer la sensation de lourdeur et de congestion est d’adopter des pratiques de yoga plus dynamiques et stimulantes pour le printemps. Les salutations au soleil sont idéales parce qu’elles procurent chaleur, travaillent tous les muscles principaux, stimulent une digestion lente et facilitent la désintoxication. Kapalabhati pranayama, une technique de respiration hautement énergisante plus communément utilisée à la fin des exercices de Yoga Bikram, génère une chaleur interne, relaxe le corps et l’esprit, désintoxique le corps.

On pourrait aussi adopter une activité aérobique vigoureuse comme la natation, la course ou la randonnée pour bien faire circuler la lymphe et ainsi éviter la congestion des tissus. Pour augmenter la détoxification pourquoi ne pas essayer le sauna, le hammam, les bains chauds et la transpiration induite par le cardio.

4. Plantes & herbes
Une excellente formule à base de plantes à prendre pour le rajeunissement et la désintoxication est le Triphala plus : Terminalia Chebula (badamier chebule), Terminalia Bellirica (Behada), Phyllanthus emblica (Amla), Phyllanthus niruri (Chanca Piedra) et Glycyrrhiza glabra (Réglisse) en extrait 11 :1.

Le Triphala Plus;

  • Supporte la fonction digestive et l’assimilation des éléments nutritifs
  • Détoxifie tout en douceur pour normaliser les fonctions du foie et la vésicule biliaire
  • Nettoie le corps des déchets, améliore l’élimination et ce, sans accoutumance
  • Régularise (constipation) et facilite la digestion
  • Renforce la vue, dissipe la fatigue et stimule l’énergie
  • Le Chanca Piedra enlève la calcification biliaire.
  • La Réglisse réduit l’inflammation, apaise les tissus irrités et harmonise l’action des autres plantes de la formule.
  • Détoxifie le côlon, corrige la constipation sans créer de dépendance

5. Massage
L’huile Tridosha contient des herbes harmonisantes comme le triphala, le kushta, du santal et le sésame. Cette huile équilibre et apaise les aggravations en lien avec les trois doshas.

  • Maintient et préserve une bonne santé et l’énergie.
  • Protège contre la pollution, rayons UV, conditions météorologiques extrêmes
  • Convient pour tous les groupes d’âge

Utilisation
Une huile de massage réparatrice en toutes saisons.

Neelam Toprani est la fondatrice, présidente et créatrice de la gamme de produits Ayurvédique Sewanti. La compagnie est située à Vancouver. Par ses nombreux voyages en Inde, cours et ateliers, Neelam a entrepris de faire connaître l’Ayurvéda en Amérique du Nord. Au sein de son équipe, on retrouve des médecins ayurvédiques d’expérience et des chercheurs professionnels.

Ces renseignements sur nos produits et leurs composantes le sont à titre d’informations générales seulement et leur préparation a été faite au meilleur de nos connaissances. Il ne prétend d’aucune façon suggérer un diagnostic ou un traitement.